dimanche 6 avril 2008

Ségolène Royal écoute les militants...

D'ici une semaine, un nouveau site sera lancé pour consulter les militants sur 10 questions.

"L'époque où un petit nombre de gens pouvaient sur un coin de table écrire un texte et le soumettre au vote des militants est terminée" (Journal du Dimanche).

Voilà les 10 questions:

1. Il faut sortir du fossé entre un discours pseudo révolutionnaire dans l’opposition et un conformisme économique au pouvoir : de quelle façon ?

2. Le socialisme ne peut pas se contenter d’aménager le capitalisme financier à la marge : comment produire et répartir autrement la richesse ?

3. Que reprendre des modèles progressistes des autres pays et que rejeter ?

4. Il faut pousser l’agilité des entreprises, le goût du risque et l’esprit d’entreprendre, tout en améliorant la situation des salariés et leurs sécurités sociales. Avec quel compromis ?

5. Il faut rééquilibrer le rapport de force entre le travail et le capital par une meilleure répartition du profit. Quels contre-pouvoirs dans l’entreprise ?

6. Comment rompre avec la redistribution passive et bureaucratique comme principal moyen de s’attaquer aux injustices sociales ?

7. Comment améliorer le projet européen pour ne pas oublier les intérêts des peuples et des pays ?

8. Les peuples du Nord doivent être protégés de la concurrence internationale sans que les peuples du Sud ne soient victimes du protectionnisme. Avec quelles nouvelles règles ?

9. Les Etats et le marché doivent assurer la sauvegarde écologique de la planète : quel nouveau modèle de développement ?

10. Le Parti socialiste doit intégrer toutes les nouvelles formes de militantisme et d’engagement citoyen, ainsi que les réussites du travail des élus locaux. Il doit aussi décider efficacement, avec le sens de la discipline collective. Quelles nouvelles règles communes pour y parvenir sereinement ?



Pour en savoir plus

3 commentaires:

Le vrai a dit…

Elle n'a plus rien à dire, au delà de ses coups médiatiques.

Il faut rompre avec le logiciel idéologique européo libéral de l'uMP et du PS, voilà l'impérieux enjeu de 2012

Anonyme a dit…

"Elle n'a plus rien à dire, au delà de ses coups médiatiques."



Eh c'est reparti ! Quand c'est fini, y'en a encore !!!

Coups médiatiques ? Plus rien à dire ?
Mais faut vraiment être aveugle pour ne pas voir qu'elle en a bien plus à dire que tous les éléphants qui veulent la dégommer, et réunis !!

Il faudrait voir à enlever la peau de saucisson que vous avez sur les yeux. Et surtout arrêter de dénigner systématiquement sans savoir.

Si vous croyez qu'elle lance une consultation parce qu'elle n'a rien à dire, vous vous trompez. Il faudrait juste prendre conscience que le PS, ce n'est pas le royaume des Bisounours, et qu'il va falloir se remonter les manches pour le rénover ! Ca ne doit plus se faire dans les couloirs de Solférino à coup de petits arrangements et d'alliances à 2 balles pour essayer de barrer la route à bidule, où empêcher la perturbation de son petit confort, ou la flinguage de son pôte, ou encore le flinguage du mec qu'on a aidé la dernière fois et à qui on doit quelque chose et merde si on avait su celui là on l'aurait laisser dans sa panade au dernier congrès parce que maintant il commence à nous faire chier.

Et Ségolène l'a parfaitement compris. Après, j'espère que les militants vont eux aussi réussir à faire la distinction entre les gens crédibles qui veulent réellement faire bouger les choses et ceux qui ne pense qu'à flinguer ces gens crédibles sous prétexte qu'ils ne peuvent pas les supporter et que ça leur fait mal au c** de voir le Parti se rénover sans eux (enfin, c'est bien de leur faute aussi !)

Elie Arié a dit…

Les Présidentielles de 2007 ont pourtant clairement démontré qu'en cette période où l'avenir est si difficile à déchiffrer, ce que souhaitent les électeurs, c'est de pouvoir choisir entre différents candidats qui leur disent ce qu'ils ont l'intention de faire, et non d'un(e) candidat(e) qui leur demande ce qu'il faudrait faire.