dimanche 11 mai 2008

mon avis sur l'appel de Delanoe..

N'ayant aucun à priori sur le maire de Paris, je suis allée voir son site "Clarté, courage et créativité" (c'est un concours de slogan des sites en ce moment on dirait!) pour lire le texte de 11 pages.

A noter que le site est un site dit de démocratie participative, on peut donc débattre dessus; au début je trouvais l'idée un peu pompée sur un autre site, mais après tout , tout est bon à prendre pour trouver des idées pour le PS.

Déjà, à la lecture, bonne surprise: le texte est relativement clair par rapport à d'autres documents du PS que j'ai souvent trouvé illisibles. Les idées sont bien organisées et structurées.

En ce qui concerne le contenu, je suis d'accord avec tout; cependant comme beaucoup d'autres de mes camarades je le trouve assez incomplet; il y a plein de sujets qui mériteraient d'être abordés (comme la culture par exemple).Ceci étant ce texte n'est pas une motion définitive, donc mon avis n'est pas tranché.

Vient le dernier passage qui porte sur le PS ; si les idées pour améliorer le parti sont bonnes à prendre, il y a quelques passages d'accusation assez hypocrites:

"ce sont malheureusement les initiatives d’extériorisation et de contournement des lieux de débat et de décision collective qui se sont développées, particulièrement pendant et après l’élection présidentielle."

Ici, les auteurs du texte font clairement référence à Ségolène Royal et en particulier à sa démarche de mise en place du groupe Désirs d'Avenir.
Que les choses soient claires: DA ce n'est pas le PS, sinon il y a longtemps que Ségolène Royal aurait fondé son propre parti. Secondo, le fait d'être membre actif de DA n'exclue pas d'être aussi actif au PS,et j'en sais quelque chose . Et enfin , pourquoi le débat ne serait-il ouvert que aux militants? Les français ont aussi leur mot à dire!

Quand aux "initiatives d'extériorisation" j'aimerais savoir comment les auteurs du texte appellent les petites réunions privées à Solferino où ailleurs pour planifier des manœuvres contre certain(e)s candidat(s).

Peu après, les signataires veulent visiblement en rajouter une couche:

"L’élection présidentielle de 2007 a incontestablement consacré la fin d’une époque pour la gauche. Les résultats parlent quasiment d’eux-mêmes : le PS à un score honorable de 25% au premier tour mais par captation d’un puissant vote utile,"


Le fait de dire que 2007 a sonné la perte du PS me semble exagéré; il y a bien eu d'autres défaites du PS avant non? Quand à la "captation" du premier tour, il y avait bien 12 candidats il me semble? Les français avaient beaucoup plus le choix! Que des personnes aient voté pour Ségolène Royal au second tour juste par refus de Sarkozy, je veux bien l'admettre. Mais au premier tour, il y a bien eu des personnes convaincues par ses idées!

Bien évidement, pas un mot d'accusation envers tout ce qui a précédé Ségolène Royal, qui semble ici être désignée comme la grande fautive. Elle a certes fait des erreurs, mais c'est est sûrement une de la désigner comme unique responsable.
S'il est bien normal de n'accuser personne d'autre, étant donné les idées politiques des signataires (je pense particulièrement à M. Jospin..) , accuser Ségolène Royal dans un texte qui est censé présenter ses idées politiques ramène à un bas niveau. J'en viens même à me demander si certaines personnes ne soutiennent pas Delanoe pour contrer Ségolène Royal! Affaire à suivre...

3 commentaires:

Anonyme a dit…

"J'en viens même à me demander si certaines personnes ne soutiennent pas Delanoe pour contrer Ségolène Royal!"


Non, tu crois ???


Amitiés socialo-ségolénistes,
Mel.

damien barré a dit…

Tous les signataires de son appel, ou presque l'ont fait contre Ségolène Royal. Je crois malsain de vouloir rassembler contre quelqu'un, mais il faut rassembler pour un projet.
Ségolène veut rassemler les militants, il veut rassembler les cadres, chacun sa stratégie.
Mais l'accession de Delanoë à la tête de Solférino nous ferait retomber dans le labyrinthe des synthèses infernales, car ses soutiens sont idéologiquement dispersés, qui conduisent à l'échec, comme on l'a vu en 2007.
La Clarté, le Courage et la Créativité, je ne crois pas qu'elles soit dans ce camp.
DAMIEN

ELN a dit…

Je partage l'avis de Damien. Les soutiens de Delanoe sont idéologiquement dispersés.

Comment Delanoe pourrait-il avoir la moindre chance de diriger efficacement le PS, sachant que la majorité de ses appuis sont avant tout allés vers lui pour se positionner contre S. Royal ?

Cette logique d'opposition systèmatique à l'intérieur même du parti est déplorable...