dimanche 6 janvier 2008

"Je m'intéresse à l'avenir du PS, je travaille et j'irai jusqu'au bout de ce travail en équipe"

Dans une interview donnée au Parisien, et sur les 4 vérités sur France 2, Ségolène Royal envisage de se présenter pour succéder à François Hollande à la tête du PS.

Cette annonce ne m'étonne pas le moins du monde, le pire est de devoir (encore) supporter les retours des "camarades" dans les médias.

Le problème de ces gens là n'est pas vraiment eux même: beaucoup ont de bonnes idées, qui méritent d'être débattues, une bonne expérience au PS et une légitimité (ils ne sont quand meme pas arrivés là par hasard).

Le problème, c'est ce gaspillage d'énergie: au lieu de s'en prendre à Sarkozy , au lieu de passer plus de temps à la rénovation, ils préfèrent critiquer une personne qui est tout aussi légitime qu'eux (élue à 60 % en interne et à 47% par les français!) ce qui entraine pas mal d'effets négatifs sur le PS:

-occupation de l'espace médiatique consacré aux critiques, et non aux forums de la rénovation, ou aux initiatives sur les territoires. D'ou manque de crédibilité.

-agacement de certains militants, qui partent et qui ne reviendront pas prendre leur carte au PS.

Pourtant ces personnes auraient tout interêt à apporter leurs idées plutôt que leurs critiques.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Oui, c'est jouer collectil qu'il faut! Et à ce niveau-là, nous avons un contre-exemple au niveau national.
Heureusement que les militants ( qui restent fidèles ) soutiennent toujours des personnes qui en valent la peine, comme Ségolène et ses proches.

Segoworld

PFT a dit…

G. Delanoe a eu une vision terrible à propos de l'avenir du PS:


http://www.dailymotion.com/gaspard-delanoe-programme/video/x6x8xw_lavenir-du-ps_news